Un article sur le site NPA 29

bonnets rougesLe 30 novembre à Carhaix : le pôle ouvrier dans l’action

Nous reproduisons le texte suivant du site NPA 29

Un pôle ouvrier a été constitué sous l’égide du comité de soutien au maintien de l’emploi. Il appelle à manifester à Carhaix le 30 novembre. Sous l’égide du comité de soutien au maintien de l’emploi, créé le 18 octobre à Carhaix, vient de se constituer un pôle ouvrier qui appelle à participer au rassemblement des Bonnets rouges le samedi 30 novembre.

L’annonce en a été faite ce matin dans la capitale du Poher en présence de salariés de chez Gad, Tilly-Sabco et Marine Harvest. « Il faut tordre le cou à cette idée véhiculée depuis plusieurs semaines qui dit que le mouvement des Bonnets rouges est un rassemblement de patrons, d’extrémistes, d’identitaires », martèle Matthieu Guillemot, membre du comité qui rappelle que le défilé du 2 novembre à Quimper était majoritairement composé d’ouvriers,d’employés, de précaires, de chômeurs… Les instigateurs du « pôle ouvrier » invitent ces derniers à se rassembler le samedi 30 novembre à 13 h place de la gare à Carhaix, avant de rejoindre ensemble le site de Kerampuilh.
(Carhaix-Plouguer – 25 novembre 2013)

 

Ce contenu a été publié dans mouvement politique, Prolétariat. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Un article sur le site NPA 29

  1. Pépé dit :

    Décidément, les gauchistes seront toujours le reflet gauche des social-démocrates de droite ! Bravo à Prométhée de se faire le défenseur de l’alliance ouvriers/patrons, de la collaboration de classes sans pudeur car c’est bien de cela qu’il s’agit si ce mot à un sens ! Bravo donc à nos chers « rrrrévolutionnaires » pour le soutien à ces « bonnets rouges » qui dissimulent mal des idées de toutes autres couleurs. Voilà comment le MEDEF recrute pour sa cause un fatras de régionalistes et d’européistes associés avec comme programme : la baisse des charges patronales, la liquidation des fonctionnaires des services publics et tant qu’à faire la promotion de langues régionales que personne ne parle plus. Que le travailleur français de Bretagne se laisse gruger, du fait de la trahison des syndicats réformistes, cela est malheureux mais compréhensible. Que la soit-disant « gauche de la gauche » apporte son concours à cette duperie, voilà qui révèle une fois de plus qui sont les faux amis du peuple travailleur !

    • promadmin dit :

      En lisant ce commentaire, on revient à l’époque où la direction du PCF pourfendait les « hitléro-trotskystes ». Revenons sérieux ! Ni Prométhée ni le NPA 29 défendent l’alliance entre la classe ouvrière et la bourgeoisie (termes plus précis qu’ouvriers et patrons). Ce n’est pas de leur côté que se trouvent les partisans du dialogue social, cette sainte-alliance entre les syndicats, le MEDEF et le gouvernement Hollande. Quand toute une population s’insurge contre une politique injuste, il est logique que s’expriment des revendications contradictoires. Le rôle des communistes est d’être au cœur du mouvement, d’agir pour clarifier la situation et de tout faire pour que les mécontentements se transforment en une lutte consciente contre le pouvoir du Capital. En ce sens, la perspective d’un pôle ouvrier dans les bonnets rouges est une piste prometteuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>